Skip navigation

Si mes sources sont sûres, je crois, si je ne me trompe, que c’est l’anniversaire de Dudus Coke Harmony aujourd’hui, et bien paradoxalement il nous fait un bien beau cadeau ! Oui la sortie de son dernier album « SENSE OF POLARITY » nous arrive comme une bouffée d’air, un vent d’humanité qui nous envahi.  On pense à K’naan bizarrement (le John Lennon du rap) dans sa vibration interplanétaire, Dudus Coke Harmony serait-il le John Lennon du PunK ?

Dans cette société où la « crise » est omniprésente, on nous bassine et on veut nous culpabiliser. Petit peuple consommé, tout ça pour relancer la croissance et soi disant le sens du bonheur humain. Pour ma part, je dis NON. Tout est question de comportement, d’attitude, de spirit, d’expression…
De là, un cri de désespoir plein d’ESPOIR*  nous arrive de Dudus COKE  (*le paradoxe du PUNK à mon sens).
Le jeune prodige a, en effet, durci le ton ( il avait déjà sévi sous le nom de SENSIDUB), mais là il nous insuffle cette énergie organique et mentale qu’on recherche dans notre quotidien, du moins, moi personnellement. Cette pulsion à ne plus réfléchir (un peu quand même hein !) et à vivre le moment présent, à dire MERDE à la routine et à l’envoyer balader à coups de latte comme une vieille cannette de binouse rouillée sur le bord de la route de la vie.
Dès le début, DUDUS  nous ouvre sa porte de son imaginaire, de son côté obscur de la force, on sent une tension « Hundred-Fifty Drops« , de ce qu’il aurait pu être : un homme à putes, un suicidaire, un toxico… un humain quoi avec ses souffrances, transi par le désir d’être et dans sa dualité intérieure. De ce voyage intra-psychique, il se libère et nous avec, nous rend hypomane, impulsif, instinctif, animal…! Il nous fait réfléchir aussi sur le désir « Bellytones« , désir unilatéral que nous impose cette société qui nous déroute de notre essentiel, qui nous renvoie sans arrêt qu’on est tous des loosers sauf une soi disant élite . Et bien lui les loosers (nous!), il en fait des héros modernes, des êtres sensibles, cortiqués, qui se révèlent grâce à leur propre souffrance, souffrances infligées par notre monde capitaliste bien sûr « Kill da babylon« (euh pardon nan 😉 ce titre n’est pas dans cet album…).
En proie avec ses démons « The Black Angel » alors que faire?

Tout détruire par rage, se détruire ? (on connait les dérives!) Non bien sûr, la vie est là !  Malgré la boîte de Pandore, « Flashed« , « In Da Box« , la vie prête à nous surprendre, imprévisible, prête à nous libérer de cette souffrance comme un riff saturé d’American Fender Telecaster brisant le silence ! On pense à The Cure d’ailleurs par moment, cette froideur qui nous réchauffe, nous donne de l’énergie. Alors on court, on prend la vie à bras le corps, vent frais contre la face, on a quand même envie de casser quelque chose (une banque par ex.) ou casser la gueule à quelqu’un (un trader?), on vomi sur la condition humaine « Above Others », « Violentstick » « Divine Enjoy », la gerbe n’éclabousse que les cons après tout, moi je suis déjà dans la merde à essayer d’être bien dans ce putain monde, je me défonce de temps en temps pour me court circuiter, pour avoir l’impression de recommencer à zéro, reboot man!

« In the light, in the dark with my bottle of wine I’m alone with my drink I cannot feel my limbs…« 

Comment faire le tri avec tous ces fantômes autour de soi ? Malgré tout on entrevoit toujours un moment la lumière, comme une vérité, la beauté existe aussi dans les ténèbres. On se perd en chemin  « Ashes Are Scattered » mais on s’en fout, le voyage est là, l’amour aussi peut être « She’s So Pretty« , puis de tout façon un ange gardien (noir?) plane toujours au dessus de vous, le fantôme de Cobain n’est pas loin « Milk it« , « You End is My Start« , il vous irradie de tout son âme, déploie ses ailes, vous protège, vous empêche de devenir comme lui un Martyr de cette société consumérisme…
STOOOOP !!!
Au fait j’oubliai (trop pris dans les méandres de mes pures projections de moi même 🙂  Je vous souhaite une bonne écoute et surtout bon voyage !

Tallas MAG.

PS : N’oubliez pas les faces B de la version DeluXe, elle valent le coup, elles sont le Pile de la Face.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :